Suite à l’occupation des 3 jours de juin


Et en soutien au groupe qui s’est constitué depuis, pour dénoncer l’aberration de la liaison est-ouest, nous invitons en publiant leur texte et leur journal mural à les rejoindre le 14 octobe 2012

Marché paysan à partir de 9h00, repas tiré du sac, rencontre avec le collectif des Lentillères de Dijon, et le groupe Defense des Terres Fertiles 13, théâtre-forum, buvette, musique, …


Nous, collectif d’avignonnais, habitant les différentes couronnes de la ville, sommes mobilisés contre le projet
de la Liaison Est Ouest (LEO). La poursuite de ce projet doit engloutir 50 ha de terres agricoles dans la ceinture
verte d’Avignon. Situées en bord de Durance, c’est-à-dire en zone alluvionnaire, elles sont parmi les meilleures
terres agricoles du Vaucluse.


Loin d’être isolée, notre position rejoint des contestations nombreuses sur l’ensemble du territoire face à des
projets d’infrastructures démesurées, qui auront pour toute fin de bétonner des terres arables (l’aéroport de
Notre-Dame-Des-Landes, la ligne TGV Lyon-Turin, et plus localement projet de plateforme logistique à Orgon, construction de lotissements sur les terres du dernier agriculteur de Vedène…). Nous pensons en effet, qu’ici
comme là-bas, ces terres sont indispensables pour assurer l’approvisionnement alimentaire local, développer
les pratiques paysannes, et favoriser la vitalité et le bien-vivre sur nos territoires.


À l’Automne 2011, le Grand Avignon consacrait la une de son magazine aux bienfaits de l’agriculture locale en
titrant «L’agriculture : l’or vert de demain». Par ailleurs, la charte environnementale de la ville d’Avignon se targue
d’un projet d’agriculture urbaine (action n° 62), afin de favoriser le maintien de l’espace agricole et la présence d’agriculteurs. Nous constatons que le projet LEO vient en parfaite contradiction avec cette charte et les
engagements du Grand Avignon.


Cette rocade aura pour effet de fracturer de manière irréversible le territoire de la ceinture verte, déjà fortement
fragilisé. La quatre-voies elle-même, l’emprise des travaux et l’urbanisation qui s’en suivra, laisse présager de la
disparition définitive de cette bande de terre fertile. Le Grand Avignon, agglomération moyenne, et néanmoins
première agglomération de France par sa densité en surfaces commerciales, ensevelit depuis longtemps déjà ses
terres agricoles sous le béton et l’asphalte. Nous ne pouvons nous résoudre à abandonner ce croissant fertile,
véritable poumon vert, et zone d’alimentation en eau potable des habitants d’Avignon. Et le perdre pour un projet
de rocade décidé voilà plus de 30 ans, dores et déjà obsolète aux dires mêmes des spécialistes de l’aménagement
du territoire.

Allées Saint-Martial, Ceinture Verte, Avignon sud


Pourquoi Avignon ne suivrait-elle pas l’exemple d’autres villes qui ont fait le choix de relocaliser leur production alimentaire ?
C’est le cas par exemple de villes comme Dijon, ou plus proche de nous de la communauté d’agglomération du Pays d’Aubagne et de l’Etoile, de Salon-de-Provence, ou encore de la communauté de communes des Pays des Sorgues Monts de Vaucluse.


Plutôt que d’assister à une énième joute stérile entre majorité et opposition (Cf. article du 7/9/12 paru dans
le journal La Provence), nous attendons des élus qu’ils aient le courage d’associer les populations aux décisions qui
les concernent. Loin de ça, elles font plutôt office de points noirs sur les plans cadastraux. C’est pourquoi nous avons
à coeur de reprendre la main sur nos devenirs, face aux projets qui les affectent durablement, et ce, dès aujourd’hui
de là où nous sommes, sur les territoires que nous habitons.

Découvrez le numéro zéro du journal mural >> Le parti d’zéro

Publicités

Publié le 6 octobre 2012, dans Uncategorized. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :